38 ans d'attente!

Date Création : 08/02/2021
Date dernière modification : 09/02/2021

L'Ecosse a mis fin à 38 ans de disette à Twickenham et s'offre une victoire de prestige dans un match maîtrisé de bout en bout.

Les compos

AngleterreEcosse
E. Genge 1 R. Sutherland
J. George 2 G. Turner
W. Stuart 3 Z. Fagerson
M. Itoje 4 S. Cummings
J. Hill 5 J. Gray
M. Wilson 6 J. Ritchie
T. Curry 7 H. Watson
B. Vunipola 8 M Fagerson
B. Youngs 9 A. Price
O. Farrell 10 F. Russell
J. May 11D. Van der Merwe
O. Lawrence 12 C. Redpath
H. Slade 13 C. Harris
A. Watson 14 S. Maitland
E. Daly 15 S. Hogg
L. Cowan-Dickie 16 D. Cherry
B. Obano 17 O. Kebble
H. Williams 18 W. Nel
C. Lawes 19 R. Gray
B. Earl 20 G. Graham
D. Robson 21 S. Steele
G. Ford 22 J. Walt
M. Malins 23 H. Jones

Le match

Dans un Twickenham vide, l'Angleterre, sûre de ses forces après sa récente victoire dans l'Autumn Nation Cup, recevait l'Ecosse, alternant le chaud et le froid.

D'entrée de match, c'étaient les Ecossais qui imposaient leur jeu et tenaient le ballon. Après 6 minutes de jeu, Finn Russell ouvrait le score. 0-3. Les visiteurs continuaient de dominer et poussaient les Anglais à la faute. Après 15 minutes de jeu, ils avaient été pénalisé déjà 7 fois. A la 24ème minute, Billy Vunipola écopait d'un carton pour fautes répétées. Les Ecossais en profitaient pour se rapprocher de la ligne. Après une première tentative ratée de peu, Duhan Van der Merwe finissait derrière la ligne et permettait à son équipe de prendre le large. 0-8 29'. Malheureusement, les locaux retombaient dans leurs travers et enchaînaient les fautes évitables et les choix techniques discutables. Les Anglais en profitaient pour marquer leur premier point de la rencontre. 3-8 34'. Les choses ne s'arrangeaient pas. Russell était à son tour exclu et laissait son équipe à 14 pendant 10 minutes. Juste avant la pause, Farelle ramenait son équipe à deux petits points: 6-8 39'. Le score à la pause ne reflétait pas vraiment la physionomie du match tant la domination écossaise a été impressionnante pendant 30 minutes.

La seconde mi temps sera plus équilibrée. Les Ecossais dominaient les 20 premières minutes et reprenaient 5 points d'avance. 6-11 49'. Les Anglais remettaient la main sur le ballon et dominaient les 20 dernières minutes mais sans pouvoir franchir la ligne, enchaînant les maladresses et se heurtant à une incroyable défense adverse. Sans solution, ils rendaient quasiment tous les ballons au pied facilitant la tâche des visiteurs. Les Ecossais (Russell en tête) jouaient à se faire peur en se faisant contrer un drop à la dernière minute. Mais comme tout le reste du match, les Anglais n'arrivaient pas à franchir le mur écossais et Hamish Watson grattait le ballon de la gagne.

L'Ecosse s'impose donc pour la première fois à Twickenham depuis 1983 et remporte la Calcutta Cup (score final 6-11). Auteurs d'une prestation défensive incroyable, les hommes de Gregor Townsend méritent amplement leur victoire et lancent idéalement leur tournoi 2021.

Les notes du match

Rory Sutherland - 7
Le pilier gauche a été solide en mêlée fermée et présent dans le jeu. Il s'affirme de sortie en sortie et pourrait prétendre à une place avec les Lions.

George Turner - 8
3ème dans la hiérarchie des talonneurs, beaucoup s'interrogeaient sur sa capacité à franchir le cap à haut niveau. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas déçu. Précis en touche, toujours dans l'avancé ballon en main et auteur de la passe décisive sur l'essai de Van der Merwe, il a fait son match et a de quoi bousculer ses concurrents.

Zander Fagerson - 7
Comme son homologue, le plus âgé des Fagerson a été efficace en mêlée et puissant ballon en main. Il commence à se faire un nom au poste de pilier droit. Un Lions lui aussi ?

Scott Cummings - 7
Le travailleur de l'ombre a été encore très précieux ce samedi. Il a même joué en troisième ligne pendant les 10 dernières minutes.

Jonny Gray - 8
Capitaine de touche de son équipe, volant même des ballons à l'alignement adverse, et toujours aussi efficace en défense, Gray a été tout simplement impressionnant. Son départ à Exeter lui a également permis de s'investir un peu plus offensivement et cela s'est ressenti ce samedi où il a à plusieurs reprises fait de puissantes charges.

Jamie Ritchie - 7
Le jeune troisième ligne n'a pas eu le rendement habituel offensivement mais s'est parfaitement muté en travailleur de l'ombre muselant la troisième ligne adverse

Hamish Watson - 8
Complémentaire à Ritchie (encore une fois), Watson a été incroyable offensivement et défensivement. Il gratte au passage le ballon de la gagne.

Matt Fagerson - 7 L'autre Fagerson commence à s'affirmer au poste de numéro 8. Auteur de plusieurs charges puissantes, il a fait du mal à la ligne défensive anglaise.

Ali Price - 7
Un premier quart d'heure compliqué. Maro Itoje s'est invité dans sa tête en contrant ses deux premiers coups de pied. Il s'est toutefois repris en suivant et a été efficace dans ses coups de pied de pression.

Finn Russell - 6
Auteur d'une relance hasardeuse amenant les 3 premiers points anglais, puis a pris un carton jaune pour un croche patte évitable ramenant 3 autres points aux locaux et a failli tout ruiner en se faisant contrer son drop à la 79ème minute, l'ouvreur fantasque a frôlé la catastrophe.

Duhan Van der Merwe - 8
Auteur du seul essai de la rencontre, il a été bon sur le ballon haut et toujours aussi ravageur ballon en main.

Cameron Redpath - 8
Excellente première sélection pour le jeune centre. Intéressant ballon en main, au pied et a gratté plusieurs ballons au sol.

Chris Harris - 7
Discret. Mais efficace.

Sean Maitland - 8
Un de ses meilleurs matchs depuis longtemps. Efficace en défense et très bon dans les airs, Maitland a rappelé que l'on pouvait toujours compter sur lui.

Stuart Hogg - 9
L'homme du match. Leader par l'exemple, précieux dans ses relances et ultra précis au pied, le capitaine aura mené ses coéquipiers à la victoire. Un de ses meilleurs matchs sous le maillot écossais depuis quelques temps.

Dave Cherry - 6
Entré dans le dernier quart d'heure, il a eu droit un baptême du feu. Il a mérité sa sélection à 30 ans et pourra dire qu'il était là.

Oli Kebble - 6
Propre en mêlée, il est clairement devenu la doublure de Sutherland.

WP Nel - 6
Le doyen est toujours là et est toujours aussi efficace.

Ritchie Gray - 6
Son retour à Glasgow est une bouffée d'air frais pour le plus âgé des Gray et son retour en sélection est plus que mérité.

Gary Graham - 6
En parlant de mérite en voilà un autre. Excellent avec Newcastle depuis le début de la saison, Graham a apporté de la puissance en fin de match quand son équipe commençait à lever le pied.

Scott Steele - 7
Est entré en jeu pour faire des coups de pied de pression. Et a plutôt très bien réussi.

Jaco Van der Walt - Non noté
Il était là.

Huw Jones - 5
Il a joué les 8 dernières minutes sans se mettre en évidence (ou en difficulté).

Qu'attendre pour la suite

Une victoire pleine de maîtrise à Twickenham en ouverture et 3 réceptions à venir (Pays de Galles, Irlande puis Italie), l'Ecosse a de quoi avoir des ambitions. Au vue du niveau affiché par ces 3 autres nations, si la rigueur et l'intensité sont toujours au rendez-vous, il se peut qu'on puisse assister à un beau tournois. Seuls les Français s'avancent comme de redoutables adversaires et favoris incontestables au grand chelem. Cette année, et si c'était la bonne ?
Tags :