Encore raté

Date Création : 13/03/2021
Date dernière modification : 15/03/2021

Dans un match à suspens, l'Ecosse est à nouveau tombée de haut en s'inclinant à domicile face à l'Irlande. Ultra dominée en touche et dans les airs, elle n'a jamais été en mesure d'obtenir un second succès dans ce tournoi des 6 Nations.

Les compos

EcosseIrlande
R. Sutherland1C. Healy
G. Turner2R. Herring
WP. Nel3T. Furlong
S. Cummings4I. Henderson
J. Gray5J. Ryan
J. Ritchie6T. Beirne
H. Watson7W. Connors
M. Fagerson8CJ. Stander
A. Price9J. Gibson Park
F. Russell10J. Sexton
D. Van der Merwe11J. Lowe
S. Johnson12R. Henshaw
C. Harris13G. Ringrose
S. Maitland14K. Earls
S. Hogg15H. Keenan
D. Cherry16R. Kelleher
J. Bhatti17D. Kilcoyne
S. Berghan18A. Porter
G. Gilchrist19R. Baird
N. Haining20J. Conan
S. Steele21C. Murray
H. Jones22B. Burns
D. Graham23J. Larmour

Le match

Un succès à Twickenham, une défaite à domicile face au gallois et un report face à la France, l'Ecosse était en quête de relance face à des Irlandais moyens depuis le début du tournoi.

Le match commençait très mal pour les locaux qui subissaient d'entrée une séquence de plus de 3 minutes. A l'issue de cette séquence, l'Irlande ouvrait le score par Jonathan Sexton. 0-3 3'. La domination continuait et, sur un avantage, Sexton envoyait une chandelle dans l'en but et à la suite d'un cafouillage, Robbie Henshaw aplatissait. 0-8 8'. L'Ecosse mettait enfin la main sur le ballon et pouvait enchaîner les temps de jeu. Finn Russell débloquait le compteur écossais. 3-8 12'. Peu avant la demi heure de jeu, Hogg contrait un coup de pied d'Henshaw et avec de la réussite (le ballon touchant sa tête) tapait à suivre. Russel suivait bien l'action, évitait un tacle de Stander, récupérait en deux temps le ballon et marquait sous les poteaux. Il transformait et l'Ecosse, pourtant très dominée, prenait l'avantage pour la première fois. 10-8 28'. Malheureusement deux fautes évitables en fin de première mi temps permettait à Sexton de redonner l'avantage à son équipe. La mi temps était sifflée sur le score de 14 à 10 en faveur des visiteurs. Très dominés en touche et indisciplinés, les écossais étaient mal embarqués.

La deuxième mi-temps démarrait comme la première, c'est à dire par une grosse possession irlandaise. Tadhg Beirne franchissait la ligne et Monsieur Poite mettait la tête dans l'amas de joueurs au sol et accordait l'essai. 10-21 49'. Quelques minutes plus tard Sexton ajoutait 3 points de plus. 10-24 55'. Les deux entraîneurs décidaient à ce moment là de faire du coaching et le match allait basculer. Sur un beau lancement de jeu, Huw Jones cassait deux placages et réduisait le score. 17-24 60'. Dans les 10 dernières minutes l'Ecosse tenait le ballon dans les 22m adverses. Hamish Watson marquait en force et Stuart Hogg égalisait. 24-24 74'. Sur le renvoi, Ali Price se faisait contrer dans ses 22 et les locaux se mettaient à la faute. Il en fallait pas autant pour un buteur comme Sexton pour offrir la victoire à son équipe. 24-27 77'.

L'Ecosse s'incline donc à domicile. Catastrophique en touche et sous les ballons hauts, le score aurait pu être beaucoup plus lourd face à une équipe en forme.

Les prestations du match

Rory Sutherland
A eu fort à faire en mêlée face l'une des références mondiales à ce poste, Furlong, mais il s'en est pas trop mal sorti. Il a également fait quelques charges intéressantes.

George Turner
La touche est un exercice collectif mais quel supplice pour lui dans cet exercice.

WP Nel
Le vétéran a remplacé Zander Ferguson suspendu et a fait son match. Il a été pénalisé quelques fois en mêlée mais en a également obtenu.

Scott Cummings
A été en difficulté face à une excellente seconde ligne irlandaise. Est sorti blessé et est probablement forfait pour le reste du tournoi.

Jonny Gray
Blessé d'entrée de match, il a subi dans le jeu et en touche tout le temps qu'il est resté sur le terrain.

Jamie Ritchie
Vice capitaine pour la première fois, il a encore une fois tout donné sur le terrain.

Hamish Watson
A été excellent. De grosses charges, des placages rugueux et très précieux dans le combat. Il a sauvé son équipe d'un essai et en a mis un ramenant les deux équipes à égalité.

Matt Fagerson A fait des progrès dans la discipline et a fait de grosses charges. Toutefois c'est encore un peu léger à haut niveau.

Ali Price
Ce n'était pas son jour. Un hors-jeu évitable juste avant la pause et se fait contrer son coup de pied de dégagement dans les toutes dernières minutes amenant la pénalité de la gagne pour l'Irlande.

Finn Russell
A marqué un essai. C'est tout ce qu'il a fait de bien. Le reste n'a été qu'approximation (une touche manquée, 3 points ratés) et de mauvais choix tactiques.

Duhan Van der Merwe
Toujours bon en attaque mais a été bien muselé par la défense irlandaise. Quelques approximations en défense et sous les ballons hauts.

Sam Johnson
Un retour en sélection plutôt correct.

Chris Harris
Ce n'était pas son jour non plus. Pris sur l'essai de Henshaw et a concédé plusieurs pénalités.

Sean Maitland
Solide dans les airs et en défense. Plus discret offensivement.

Stuart Hogg
A essayé de maintenir son équipe à flot. Il a été déplacé à l'ouverture quand Russell est sorti.

Dave Cherry
A réussi son seul lancé en touche.

Jamie Bhatti
Une bonne entrée en jeu

Simon Berghan
Son entrée en jeu a fait énormément de bien.

Grant Gilchrist
Est entré en jeu à la 55ème minute mais ne s'est que très peu mis en valeur

Nick Haining
Est rentré en jeu en seconde ligne. N'a pas apporté la puissance souhaitée.

Scott Steele
Celle là il va s'en souvenir. Le demi de mêlée est entré en jeu en ... troisième ligne pour pallier les blessures. En 3 sélections, il aura donc jouer 3 postes différents (demi de mêlée, ailier et donc troisième ligne).

Huw Jones
Quelle entrée fracassante avec plusieurs courses incisives.

Darcy Graham
N'a pas pu se mettre en valeur

Qu'attendre pour la suite

Après une victoire à Twickenham, l'Ecosse avait toutes les cartes en main pour réaliser un grand tournoi. Deux matchs plus tard, elle est restée bloquée à une victoire et a dit adieu à ses chances de victoire. Il reste deux matchs à jouer : une réception de l'Italie et un déplacement périlleux à Paris. Deux matchs donc pour se faire plaisir et essayer de nouveaux joueurs.
Tags :