Braquage à Paris

Date Création : 28/03/2021
Date dernière modification : 28/03/2021

Au terme d'un match serré, l'Ecosse est venue s'imposer à Paris privant ainsi les Français d'un succès dans ce tournoi des 6 nations.

Les compos

FranceEcosse
C. Baille1R. Sutherland
G. Marchand2G. Turner
M. Haouas3Z. Fagerson
B. Le Roux4S. Skinner
S. Rebbadj5G. Gilcrhrist
A. Jelonch6J. Ritchie
C. Ollivon7H. Watson
G. Alldritt8N . Haining
A. Dupont9A. Price
R. Ntamack10F. Russell
G. Fickou11D. Van der Merwe
A. Vincent12S. Johnson
V. Vakatawa13C. Harris
D. Penaud14D. Graham
B. Dulin15S. Hogg
C. Chat16D. Cherry
JB. Gros17O. Kebble
U. Atonio18S. Berghan
R. Taofifenua19A. Craig
D. Cretin20R. Wilson
B. Serin21S. Steele
A. Bouthier22A. Hastings
T. Thomas23H. Jones

Le match

Dans son stade, la France pouvait remporter le tournoi pour la première fois depuis plus de 10 ans si elle s'imposait avec le bonus et plus de 21 points d'écart. L'Ecosse n'avait plus rien à jouer si ce n'est une deuxième place si elle s'imposait avec par plus de 8 points d'écart.

La France par l'intermédiaire de Romain Ntamack ouvrait le score. 3-0 9'. Sur le renvoi, les écossais commençaient à tenir la ballon et récoltaient une pénalité. Après plusieurs temps de jeu, c'est l'ailier Duhan Van der Merwe qui marquait en force. 15' 3-7 après transformation de Finn Russell. Quelques instants plus tard, Russel ajoutait 3 points de plus. 3-10 19'. A l'heure de jeu, les locaux se réveillaient enfin et Ntamack réduisait le score. En fin de première mi temps, Damian Penaud obtenait le ballon en bout de ligne, effaçait son homologue Van der Merwe et servait Brice Dulin qui marquait et permettait à son équipe de reprendre l'avantage. 13-10 37' après transformation de Ntamack. Transcendés, les Français poussaient un peu plus et Stuart Hogg écopait d'un carton jaune. Ses coéquipiers sous pression réussissaient à défendre et à tenir ce score jusqu'à la pause. Au terme d'une première mi temps très serrée (13-10), ce sont les Français qui menaient de 3 petits points.

Le début de seconde mi-temps démarrait très fort pour les Français. Sur une action anodine, Virimi Vakatawa héritait du ballon dans les 50m écossais. Il délivrait une merveille d'offload pour Penaud, qui tapait par dessus et marquait. 18-10 46'. On pensait alors que les locaux allaient encore accélérer pour tuer le match. Mais, les visiteurs n'étaient pas de cet avis. D'abord, Finn Russell réduisait le score. 18-13 53'. Ensuite, après une pénaltouche à 5m de la ligne, Swann Rebbadj arrachait le ballon des mains écossaises, le ballon rebondissait sur le dos de Zander Fagerson et retombait dans les mains de Dave Cherry qui n'avait plus qu'à aplatir. Avec plein de réussite, l'Ecosse reprenait les devants. 18-20 62' après transformation de Russell. Sur le renvoi, les Français récupéraient une pénalité et choisissaient d'aller en touche. Après plusieurs temps de jeu, Antoine Dupont décalait Rebbadj dans l'intervalle et marquait son premier essai en équipe de France. 23-20 66'. Commençait en suivant une longue domination écossaise dans le camp français mais celle-ci était stoppée par un mauvais geste de Russell qui écopait d'un carton rouge (71'). Mais les visiteurs ne se laissaient pas abattre par ce coup dur et recommençait une nouvelle possession. Baptiste Serin, tout juste entré en jeu, écopait un carton et les deux équipes allaient finir ce match à 14 (73'). Les Français récupéraient le ballon à la 80' mais au lieu de dégager, Dulin choisissait de relancer mais ses soutiens se mettaient à la faute (ironie du sort, la même faute que les Gallois ont commis déclenchant l'action de la gagne des Français la semaine passée). Après plus de 4 minutes en dehors du temps réglementaires à pilonner la ligne française, les Ecossais et Hastings écartaient pour Van der Merwe qui effaçait Penaud et marquait. Hastings transformait 23-27 86' et l'Ecosse s'imposait à Paris.

L'Ecosse s'impose donc à Paris et s'offre un second succès de prestige après celui à Twickenham. Présent dans le combat, les coéquipiers de Stuart Hogg sortent la tête haute de ce tournoi. Avec des défaites à domicile serrées qui auraient pu basculer dans l'autre sens, l'Ecosse peut tout de même avoir des regrets et aurait pu espérer une meilleure place que 4ème.

Les prestations du match

Rory Sutherland
Match solide de sa part. Est sorti blessé.

George Turner
De retour comme titulaire, il a montré une grosse amélioration sur la touche et a été précieux dans le jeu.

Zander Fagerson
Pris plusieurs fois en mêlée et inversement. Match correct pour lui.

Sam Skinner
Précieux travailleur de l'ombre

Grant Gilchrist
Grosse prestation pour lui. Il n'a pas dit son dernier mot en sélection.

Jamie Ritchie
Son meilleur match du tournoi. Il a montré quel joueur il était. Enorme en défense et dans les rucks.

Hamish Watson
De classe mondiale. Encore.

Nick Haining Titulaire en l'absence de Matt Fagerson, il a été très bon. Plusieurs charges destructives et 95m parcourus ballon en main. Une bonne alternative en 8.

Ali Price
Du mieux par rapport aux fois précédentes où il a tenu un peu plus le ballon et mis plus de rythme.

Finn Russell
Excellent au pied (dans ses tentatives face aux perches et dans le jeu). Son carton rouge aurait pu coûter cher.

Duhan Van der Merwe
Monstrueux en attaque (2 essais) et toujours quelques lacunes défensives.

Sam Johnson
Solide en attaque et en défense.

Chris Harris
Son retour a fait débat après l'excellent match de Huw Jones la semaine passée. Il a fait taire du monde. A croqué Vakatawa. Une masterclass défensive.
Darcy Graham
Match délicat pour lui.

Stuart Hogg
Hormis son carton jaune, un très bon match pour lui.

Dave Cherry
Nouveau match , nouvel essai. A raté quelques lancés en touche.

Oli Kebble
Une nouvelle bonne entrée en jeu

Simon Berghan
Est resté 5 minutes sur le terrain à cause d'une blessure.

Alex Craig
Entré tardivement en jeu. De grosses charges quand il a eu l'occasion.

Ryan Wilson
Pas prévu initialement, il a pris ce match comme du bonus et peut fêter dignement sa 50ème sélection.

Scott Steele
N'est pas entré en jeu

Adam Hastings
De retour de blessure et de suspension, il délivre la passe décisive de la gagne.

Huw Jones
N'a pas pu se mettre en valeur.

Qu'attendre pour la suite?

Cette quatrième place dans le tournoi reste amère. Avec ces défaites de peu à domicile face à l'Irlande et le Pays de Galles, l'Ecosse aurait pu espérer mieux. On se consolera en disant qu'on a fait le grand chelem à l'extérieur.
Pour la suite, les prochains rendez-vous de l'Ecosse seront la tournée d'été où il manquera certains joueurs clés retenus avec les Lions Britanniques. A cause du Covid, les plans ont été revus. On ne sait pas encore qui elle affrontera mais des rumeurs prétendent qu'elle affrontera peut être le Japon, l'Espagne, la Roumanie et la Géorgie.
Tags :