Tout ça pour ça !

Date Création : 22/04/2021
Date dernière modification : 22/04/2021

Ce week-end marque le début d'une nouvelle compétition : la Rainbow Cup. Cette compétition rencontre déjà des difficultés.

En pleine pandémie mondiale

Qui a eu l'idée de lancer cette compétition en pleine pandémie ? Alors oui, les négociations ont très certainement commencé bien avant le début de cette crise mondiale. Les rumeurs ne datent pas d'hier. Toutefois le timing de lancement laisse à désirer, les conditions encore plus.

Money Money

Une première étape était passée en septembre dernier quand le calendrier est sorti. Les Cheetahs et les Kings, habituels pensionnaires du Pro14, étaient évincés "temporairement". En décembre, l'annonce était officialisée : les Cheetahs et les Kings étaient définitivement écartés pour laisser place aux 4 mastodontes : les Bulls, les Lions, les Sharks et les Stormers. Une toute nouvelle compétition lancée dès le mois d'avril censée combler le manque à gagner des clubs. Le Pro14 actuel (joué à 12 équipes) étaient raccourcis, les demis finales annulées, la finale entre les premiers de chaque conférence et des matchs reportés carrément annulés. Dans une saison où les internationaux ont manqué une grande partie de la saison, ce raccourcissement n'a fait que confirmer les inégalités entre les différentes équipes. Les Kings et surtout les Cheetahs, auteur pourtant de belles prestations, sont donc désormais écartés, jugés peu rentables.
Ironie du sort chez nos cousins du foot, la tant controversée Super League censée rapporter énormément d'argent aux clubs était officialisée (et annulée 2 jours plus tard).

Retour au point de départ

Après tous les efforts mis en œuvre, nous avons appris cette semaine que la Rainbow Cup 2021 ne comprendra finalement pas d'affrontement cross hémisphère. L'intérêt même de cette compétition de voir de prestigieuses affiches, telles que le Leinster face aux Lions ou le Munster face aux Bulls, n'est plus d'actualité. En effet, le gouvernement britannique n'a pas donné son accord pour que les équipes sud africaines puissent établir leur camp de base en Angleterre (à Bath). Ainsi le comité directeur a décidé que la compétition se jouerait entre les équipes d'un même hémisphère. On a donc écourté le Pro14 pour jouer une version réchauffée du Pro14. On ne sait même pas si on aura droit à une finale entre les deux premiers de chaque hémisphère. Mais n'ayez crainte, le partenariat sur long terme est toujours d'actualité...
La plus très Rainbow Cup débute ce vendredi avec une affiche de rêve entre Zebre et Edimbourg.
Tout ça pour ça !

Tags :